Ruka u testu : Sadržaj > Ruka u testu > Literatura > Détail d'un produit
Détail d'un produit : Formation initiale et continue des professeurs d’école, de collège et de lycée.
Contribution de l’Académie des sciences à la réflexion sur le Cahier des charges national des Instituts universitaires de formation des maîtres (mai 2005)
Opis
 
Texte de référence
Tip
 
Fichier info
Podrška
 
01/01/2000
Date d'édition
 
Académie des sciences
Autor (i)
 
http://www.academie-sciences.fr/enseignement/formation_0506.pdf
Internet adresa
 
 
 
L’Académie des sciences, poursuivant ses réflexions publiées le 6 juillet 2004 (Avis sur l’enseignement scientifique et technique dans la scolarité obligatoire), formule ici une série de recommandations et propositions concernant la formation initiale et continuée des enseignants des premier et second degrés, dont voici les principales :

• Le principe d’un enseignement basé largement sur la démarche d’investigation, à l’école et au collège, implique une conception rénovée de la formation des enseignants, et de l’équilibre à trouver entre formations initiale et continuée ;
• La formation scientifique délivrée en IUFM aux professeurs des écoles doit être entièrement repensée tant dans ses modalités (démarche d’investigation, maîtrise de la langue, liens transversaux) que dans son volume ;
• Un rééquilibrage des profils de recrutement des cadres des IUFM, au profit des disciplines scientifiques de base, est indispensable ;
• Pour éviter la spécialisation excessive des enseignants, notamment de collège, il est proposé de structurer les CAPES autour de majeures et mineures, d’y inclure des éléments de technique et de cesser de considérer la technologie comme discipline identifiée, tout au moins dans les deux premières années de collège. Une proposition semblable (majeure et mineure) est faite pour les CAPET, qui forment les enseignants de la voie technologique du lycée ;
• Pour que les enseignants de collège ou lycée aient tous une expérience personnelle de la démarche d’investigation, la création d’un stage long (5 à 6 mois) de recherche et d’initiation à l’investigation est proposée. La durée devrait en atteindre une année pour qualifier à l’agrégation ;
• La formation des professeurs de la voie professionnelle des lycées est à rapprocher des métiers et de leur évolution. Il est proposé d’ouvrir le recrutement, par validation des acquis de l’expérience, à des acteurs du monde socio-économique.
• L’intégration des IUFM au sein des universités, s’il présente d’incontestables avantages, peut présenter des risques : dérives disciplinaires excessives, moindre prise en compte des aspects pédagogiques du métier d’enseignant ; maintien de l’éloignement de la vie des métiers. Le Cahier des charges devra introduire des protections sur ces points ;
• La formation continuée joue, pour un enseignement satisfaisant des sciences et techniques à l’école, au collège et au lycée, un rôle fondamental et très insuffisamment reconnu. Un cadrage plus exigeant doit être donné aux plans académiques de formation.
Poslednja izmena : 28/09/2007
Oruđa
© Ruka u testu 2020